Démarche artistique

autoportrait au visage raturé.jpg

La série “Courtes-pointes” illustre des portraits et des autoportraits symboliques et en messages codés. L’identité est formée à partir d’une multitude d’éléments qui mis ensemble, crée un être unique. Chaque détail y est rattaché et crée un impact sur les autres.

Mes courtes-pointes sont conçues de retailles de tissu initialement inutiles et bonnes pour les ordures. Elles sont maintenant rendues utiles et évoquent des histoires.

Les dichotomies entre le laid et le beau, entre le manque de valeur et l’honorable, entre les forces et les vulnérabilités de l’être sont l’essence même de cette série. Transformer les souffrances en beauté…

La courtepointe « Patchwork » rappelle l’artefact issu de notre culture québécoise. Fabrication principalement féminine, cette technique consiste à réutiliser des fragments de tissu divers ayant servi à la confection d’autres objets pratiques. Des résidus sans valeurs deviennent alors beauté et réconfort. Composée d’au moins deux épaisseurs de tissu, la courtepointe a réchauffé bon nombre de gens lors de grands froids hivernaux. 


 

Ma série d’œuvres patchwork réfère aussi aux patchs anarchiques de la culture punk ayant meublé mon imaginaire d’adolescente. Imaginaire gravé de façon indélébile dans mon identité. Une patch sert à réparer un trou, une déchirure. J'ai des petits bouts d'adolescence à repatcher! 

 

 

Ces résidus fragmentés reliés par un fil coloré symbolisent finalement les multiples forces et vulnérabilités de l’être, créant ainsi un tout… qui forme l’identité et qui nous est rattaché à tout jamais. Aussi bien apprendre à vivre avec! Malgré les déchirures du temps, il n'est jamais trop tard pour apprendre à se raccommoder...

Voilà maintenant près de deux ans que je me suis remise à créer et ça me fait un bien énorme. Je me sens décoincée, je me sens vivre, je me sens heureuse!